Numériludique

Mots-clefs

, ,

Viens t’amuser avec nous à la médiathèque! 77, boulevard Dacia.

Le samedi 28 octobre, à 10h30, la médiathèque de l’Institut français de Bucarest propose Numériludique, un atelier numérique pour les enfants de 5 à 8 ans. Tarif par enfant 35 lei dans la limite des 10 places disponibles.

Pour plus d’informations et inscriptions, contactez-nous:
o Par téléphone au 0374 125 235
o Par courriel à mediatheque.bucarest@institutfrancais.ro

Ateliers

Vino sa te distrezi cu noi la mediateca! Bd Dacia 77.

Sâmbata 28 octombrie, la 10.30, mediateca Institutului francez din Bucuresti va propune Numériludique, atelierul digital pentru copiii între 5 si 8 ani. Taxa de participare 35 lei, în limita a 10 locuri disponibile.

Pentru mai multe informatii si înscrieri, nu ezitati sa ne contactati :
o Prin telefon, la 0374 125 235
o Prin mail, la mediatheque.bucarest@institutfrancais.ro

Publicités

Atelier « L’heure du conte »/Atelier « Vremea povestilor »

Mots-clefs

, ,

A la librairie Kyralina, 10 rue Biserica Amzei !

Viens t’amuser avec nous!

Le samedi 21 octobre, à 10h30, la Librairie Kyralina et la médiathèque de l’Institut français de Bucarest proposent L’heure du conte, un atelier pour les enfants de 3 à 6 ans.  Le thème pour ce samedi – «L’arc-en-ciel des sentiments». Tarif par enfant 35 lei dans la limite des 10 places disponibles.

Pour plus d’informations et inscriptions contactez-nous:

o    Par téléphone au 0374 125 235

o    Par courriel à mediatheque.bucarest@institutfrancais.ro

Ateliers

La libraria Kyralina, str Biserica Amzei 10 ! Vino sa te distrezi cu noi!

Sâmbata 21 octombrie, la 10.30, Libraria Kyralina si mediateca Institutului francez din Bucuresti va propun Vremea povestilor, atelier pentru copiii între 3 si 6 ani. Tema din aceasta sâmbata – «Un curcubeu de sentimente». Taxa de participare 35 lei, în limita a 10 locuri disponibile.

Pentru mai multe informatii si înscrieri, nu ezitati sa ne contactati :

o    Prin telefon, la  0374 125 235

o    Prin mail, la mediatheque.bucarest@institutfrancais.ro

Mary L*Asterisk – A travers

Mots-clefs

, ,

mary à traversAccompagnée de son inséparable boîte magique et de ce sourire qui en dit si long, Mary L*Asterisk prend sa plume à la mine mal taillée pour écrire quelques mots détonants sur ce monde peuplé de tarés et de tordus, ces milliers de gens qui semblent se coaguler pour provoquer en nous une hémorragie d’idées noires. Pansements pour âmes atteintes d’un vertigineux mal du siècle, les chansons de Mary L*Asterisk invitent à lâcher prise, à ne plus suivre la ligne droite d’une norme par trop étouffante, nous incitant à partir vers un ailleurs épris de liberté, d’humour et de partage… (paniermusique.fr)

A travers, le nouvel album de Mary L*Asterisk, sorti le 13 octobre chez On lache prise production, est dèjà disponible sur Culturethèque!

mary à travers culturetheque

 

Presque oui – De toute évidence

Mots-clefs

,

poPresque Oui, c’est Thibaud Defever, un chanteur-guitariste tendrement persuasif accompagné, soutenu, sublimé par un violoncelliste-flûtiste-percussionniste rêveur et non moins virtuose.
De la chanson en musique de chambre, baignant dans un imaginaire raconté en histoire finement ciselées.
Après différentes formules en duo, d’abord avec sa compagne puis avec un violoncelliste-flûtiste sur le précédent album Ma bande originale, le chanteur et guitariste Thibaud Defever choisi de réunir un ensemble de musiciens pour donner à sa musique de nouvelles teintes. L’ambiance générale de ce disque est intime, feutrée, bien que la présence de batterie donne du corps aux compositions, de même que les cuivres par-ci, les cordes par-là.

Incarné par cette attachante voix de conteur, De toute évidence s’écoute avec la certitude de tenir entre ses deux oreilles un beau disque compagnon. Le ravissement est immédiat. Qu’il soit avec sa guitare à qui il a juré fidélité, ou poussé aux fesses par des harmonies mouvantes, Thibaud Defever sait nous prendre par les bras et les sentiments avec une infinie justesse. La théâtralité en sommeil, Thibaud ne se retranche plus forcément derrière une pirouette pour désamorcer une émotion. Il attaque désormais frontalement ses chansons. Celles-ci, élégamment ciselées avec la fidèle Isabelle Haas et impulsées par des références aussi bien cinématographiques que littéraires, tournent autour de l’absence. À nouveau, les mots marquent par leur authenticité. Toujours cette beauté du verbe, toujours cette rigueur de construction, toujours cette pétulance de la syntaxe, toujours ces métaphores inspirées. Le disque se projette avec un égal bonheur du côté de la morsure du manque, de l’incertitude amoureuse, d’une vie fantasmée, d’un sentiment de plénitude. Avant de faire la nique à la faucheuse sur une mélodie primesautière, un morceau déchirant qui vous force à poser un genou à terre. Du noir lumineux, poétique, charnel. Sans aucun doute un des sommets de cette galette. On croyait connaître Thibaud Defever. De toute évidence, on n’a pas fini de le découvrir. (facebook, fipradio, amazon)

L’album De toute évidence est disponible sur Culturethèque.

La Féline – Adieu l’enfance

Mots-clefs

la feline adieu l'enfanceDécouvrir la musique de la Féline, c’est découvrir celle qui l’incarne: un personnage à part dans le monde de la pop aventureuse «à la française». Depuis ses débuts sur la scène pop française, Agnès Gayraud s’est tracé un chemin bien à elle, entre deux mondes, celui de la musique, celui des textes. Ici et là, dans une interaction de plus en plus fluide, on salue son écriture, sa personnalité, sa présence, son jeu de guitare, son chant. Tout cela ensemble produit une musique de plus en plus personnelle, de plus en plus affirmée, ouverte aux autres aussi. L’album Adieu l’enfance sort le 25 novembre 2014.
Ces derniers temps, tout le monde court après la chanson pop parfaite, chantée en français. Une arlésienne qui fait se fonder des dizaines de labels, qui met les journalistes en haleine et qui peine, finalement, à jaillir des disques qui nous la promettent. On ose aujourd’hui prendre le risque de dire que, peut être, nous l’avons trouvé dans le premier album de La Féline, Adieu l’enfance. (lafelinemusic.com)

L’album Adieu l’enfance est disponible sur Culturethèque.