Mots-clefs

,

djillOriginaire de la Guadeloupe, Chantal Djill Rhinan, devenue depuis Djill Rhinan, part poursuivre ses études à Paris. Mais son île lui manque… Et c’est un de grisaille, après avoir répondu à une annonce radiophonique, qu’elle fera ses premiers pas dans la musique…
Djill intègre à ce moment le groupe Force One, et découvre l’ambiance des concerts live, dans l’hexagone, dans la caraïbe, mais aussi dans l’océan indien…
Puis se lance dans une carrière solo, et sort l’album « O ou yé« , qui sera couronné d’un concert à l’Elysée Montmartre.
Dans la foulée, elle signe avec le label Sonodisc, et sort l’album « Tendress« , accompagnée de Kassav’, Phil Control, et Chico Siméon. Jocelyne Béroard lui composera notament le titre « Kay pasé ». L’album connaîtra un énorme succès commercial…
Trois ans plus tard, Djill prend un nouveau départ, et rejoind l’équipe Debs. Elle enregistre deux album durant cette période, « Inachevé » et « Ouvè kè aw ».
En 2003, Djill Rhinan sort l’album « Fais le pas« , et s’accompagne notamment Jean Philippe Marthely, Philippe Joseph et Hermann Fléret… L’album se fera remarquer, grâce à une reprise, version salsa, d’Edith Piaf…
Djill s’essaie également au cinéma, en composant le générique du court métrage Dernier Combat, puis en interprétant un rôle Lisa et le pilote d’avion.
En 2010, Djill sort l’album « Mes Tissages« , un album éclectique, où l’on retrouve les titre Homme de douleurs, mais aussi Antananarivo, qui marque l’empreinte laissé par Madagascar dans son parcour musical…
« C’est en allant à Madagascar avec la délégation de la Sacem en 2007, pour représenter les artistes Caraïbéens à la rencontre de ceux de l’Océan Indien, que j’ai débuté l’écriture de mon projet Tout ce que je suis en écrivant le titre Antanarivo. Puis d’autres chansons……. d’autres auteurs et compositeurs… (Jean Marie Moreau, Claude Lemesle, Pierre-Yves « SPY »Sizaret et moi-même). Toutes mes influences musicales autour de la Contrebasse….
Cette nouvelle direction longuement pensée est un mélange, jazzy, poppy, bluesy, caraïby… et dotée d’une couleur bien spécifique à ma personnalité…
Titres testés sur quelques scènes parisiennes avec une équipe de 4 musiciens: La scène Bastille,  Le sentier des Halles, Théâtre de la Reine Blanche, Le baiser salé.” (facebook.com, soundcloud.com)

A écouter sur Culturethèque:
Tout ce que je suis / interprété par Djill. – 2016, Jimmy’s Production. – Lien

Publicités