Mots-clés

, ,

arianeArmée de ses onze pièces, la pétillante artiste nous offre un disque à saveur pop-folk-jazz accrocheur et accessible. Sans être nécessairement un album qui redéfinit le genre et qui passera à l’histoire, le premier opus d’Ariane Brunet demeure néanmoins un bel assemblage de chansons lumineuses, interprété par une artiste à la voix douce, avec des arrangements à saveur pop et des mélodies qui s’imprègnent rapidement dans notre tête.
Le pied dans ma bulle peut s’avérer être le compagnon tout indiqué pour des après-midi d’automne, installé sur une terrasse, à savourer l’été indien.
Celle qui a été découverte par Sylvain Michel et Toby Gendron via la plate-forme My Space, nous propose des textes légers, mais efficaces, développés principalement autour des thèmes de l’amour. Ariane Brunet, qui dit avoir été inspirée par ses propres expériences et par celles des gens de son entourage, livre sans pudeur certaines facettes de sa vie intime. Sur la pièce Dimanche, l’étudiante en musique du Cégep St-Laurent, ose même partager avec nous les moments de sa rupture amoureuse avec son copain de l’époque. Sur plusieurs titres, les propos et le ton nous rappellent quelque peu le style de la chanteuse française Rose.
Il n’en demeure pas moins qu’avec des textes mieux ciselés, des propos plus subtils et un piano moins frileux, la jeune artiste de 19 ans se forgerait davantage un style propre à elle et se décrocherait sans doute une place de choix dans le paysage musical québécois.
Malgré tout, avec sa fraîcheur, ses talents musicaux (piano, guitare) et sa voix remplie de finesse, Ariane Brunet nous démontre qu’elle a les aptitudes et le potentiel pour connaître une belle carrière. (Michel Allaire – www.disquesvictoire.com)

Disponible à la médiathèque:
Le pied dans ma bulle / musique de et paroles de et interprété par Ariane Brunet. – Quebec: Les Disques Victoire, 2010.  – 38mn23s. – Cote: 2.2 BRU

Publicités