Mots-clefs

, ,

kandid nuEn décembre 2014 est sorti Nu, le nouvel album de Kandid (Nicolas Driot) auteur compositeur interprète clermontois que nous avions laissé en 2009 avec son deuxième album, À qui veut l’entendre?, sur le thème de l’absence…

L’album enregistré quasiment dans des conditions de direct, avec la seule guitare de l’artiste soutenu par le multi instrumentiste et arrangeur réalisateur Frank Arbaretaz, souligne la fraîcheur et la sincérité de ces onze chansons inédites (dont neuf écrites, et dix composées par lui-même) entre 2004 et 2011.

Des débuts d’une aventure qui n’est pas la première, Nicolas, pas si candide que ne le laisse supposer son nom de scène, prévient: « Au bord de mes doigts / Bienvenue à bord de mes joues / Bienvenue au bord de mon lit / Bienvenue à bord de ma vie / Même si ce n’est pas joli joli » jusqu’au dénouement où il balance avec fermeté des allitérations qui projettent hors de la vue : « Déleste toi de moi petite peste / Désiste toi de la piste à trois avant que ça n’empeste », pour finir par un « Je te fais mes adieux, et va au diable ! »(Tout me quitte). Attaché à ses valeurs, « Paris, Paris, Paris » ne le tente pas,  » J’ai trop d’amis ici / J’irai pas loin sans papillons / J’irai pas voir Dutronc« (On connaît la chanson). Qui résisterait à une telle déclaration : « J’ai posé ma tête sur un nuage (…) / J’ai même souri au hasard (…) / Je ne me suis jamais réveillé de toi. » Et puis L’idée du bonheur me rend heureux : « Je te conterai fleurette sur les doigts de la main » et « revêtu de nous », j’aurai de L’apesanteur » à la pelle dans la tête et dans le cœur » tel un Petit cosmonaute ! A moins que Mes amis: « ne me rappellent que je suis seul » et que « Je rafistole ma vie tant bien que mal / Avec des bouts de ficelle (…) En attendant que la mélancolie s’envole » tel un prince « au bois dormant ! »(La mélancolie). « Quelle idée aussi je vous le demande d’aller voir ailleurs si j’y suis » (Tes erreurs).

Nul doute que l’humanité de ce chanteur, qui souvent fait penser aux québécois Alexandre Poulin ou Fred Pellerin, saura vous séduire, si vous ne l’écoutez pas distraitement mais prenez le temps d’en distiller tout le suc doux amer… (nosenchanteurs.eu)

Publicités