Mots-clefs

,

eskelina matin du pelicanEskelina sort un premier album, Le matin du Pélican. Guidée par Christophe Bastien, guitariste du groupe Debout sur le zinc, et par Florent Vintrignier, parolier qui travaille régulièrement avec la Rue Kétanou, Eskelina produit un bel album, frais, acoustique et très mélodieux.
Avec un  phrasé léger accentué par ses origines suédoises, la chanteuse a incontestablement un don pour les ritournelles qui restent en tête. La voix est timbrée et vole avec facilité dans des aigus vibrants qui invitent au voyage. Les arrangements sont simples et mettent à l’honneur  guitare folk et contre-chants. Les chansons se baladent de ballades en ballades, sans prétention et avec efficacité.
Cette simplicité apaise. On remet l’album en boucle pour accompagner ses soirées ou ses virées dans la ville. Onirique. Emouvant.  L’album est réussi. Les chansons s’enchaînent avec cohérence. Je reviens ouvre l’album et reste incontestablement le titre qui sera sans doute le plus écouté et, on l’espère, diffusé sur les ondes.
Une bien belle découverte, une bien belle interprète. A connaître. (etat-critique.com)

Disponible à la médiathèque:
Le matin du Pélican / musique de et interprété par Svanstein Eskelina; paroles de Florent Vintrigner; musique de Christophe Bastien. – L’atelier du pélican, 2015. – 41mn43s. – Cote: 2.3 ESK

Publicités