Mots-clefs

,

akhenaton je suis en viePhilippe Fragione possède cet humour à rebrousse-poil que partagent volontiers les gens du sud et les marginaux. Une façon élégante de se moquer de tout, de soi et de la vie pas facile qui s’acharne. Bien qu’il n’ait jamais disparu de l’actualité, Akhenaton ressent le besoin de clamer Je suis en vie pour repousser les nouvelles vagues pleines d’écume constituées par les nouveaux talents du rap hexagonal. C’est en fait un défi qu’il lance: celui de prouver qu’Akhenaton est toujours le pharaon tout-puissant du rap français, même sans le concours de la pyramide IAM.
Cependant, Akhenaton n’avance pas tout à fait seul puisque ses vieux complices Faf Larage, Shurik’N, R.E.D.K., Veust Lyricist et le légendaire Cut Killer sont de la partie. Une belle brochette qui garantit un album de hip-hop respectant les canons du genre. Défi finalement aisément relevé pour Akhenaton dont le Je suis en vie n’a pas eu d’équivalent depuis longtemps en matière de rap « classique ».
Little Brother Is Watching You est même carrément « à l’ancienne » avec Cut Killer qui fait vrombir les courroies de ses platines. Akhenaton et Shurik’N parodient gentiment le rap dance avec J’aime le rap et le rap m’aime, dont le refrain pourrait facilement se transformer en tube, ce qui ne serait pas la moindre ironie de l’affaire. Akhenaton s’appuie sur un rap jazz pour délivrer son message sur le juteux Sooo Bad. La sève est toujours bel et bien là, nul ne pouvant sérieusement douter de la survie de ce briscard d’Akhenaton.
Je suis en vie sonne comme une bravade, même si Akhenaton admet volontiers que Tempus fugit et ne revient pas. Le temps passe mais bonifie un artiste de ce calibre qui se donne la peine de valoriser les très beaux instrumentaux servant sa voix en leur accordant un CD bonus. Une démarche qui va dans le sens d’une culture du hip-hop qu’Akhenaton et les autres pionniers du rap français ont toujours défendue. (François Alvarez – music-story.com)

Disponible à  la médiathèque:
Je suis en vie / musique de et paroles de et interprété par Akhenaton; avec la participation de Shurik’n et Veust Lyricist. – France: Universal Music France, 2014. – 1h16mn45s. – Cote: 1.5 AKH

Publicités