Mots-clefs

,

nicolas peyrac et nous voilaLe charme de l’exercice des reprises en duo est de confronter les interprétations des invités et de leur hôte aux versions originales retenues par l’oreille au fil des ans. Après quelques aînés et des confrères de sa génération (de Salvatore Adamo à Alain Chamfort), c’est au tour du discret Nicolas Peyrac de se livrer au genre et de mettre à disposition son répertoire à la jeune garde de la chanson et à quelques amitiés de longue date.
Dans le cas de Nicolas Peyrac qui a su se préserver du star system et ne pas brûler sous les feux de la rampe, cette recréation en forme de récréation permet de (re)découvrir des chansons qui, sans tourner en boucle dans les hit-parades, ne déparent pas d’un catalogue de qualité. « Et nous voilà » avec l’intrépide Anaïs ou « Satanée question » avec Mickaël Furnon (Mickey 3D) sont de celles-là, montrant des facettes plus joyeuses que celles attribuées généralement à l’auteur de « Et mon père », transfiguré par Carmen Maria Vega ou « So Far Away from L.A. », réinterprété en douceur avec Sofia Essaïdi.
Le point fort de Et Nous Voilà ! est de ne céder à aucune nostalgie. En bonne intelligence, Nicolas Peyrac s’est détaché du style d’origine et a confié les arrangements à Michel Coeuriot qui a opéré un véritable lifting à certains titres. Que ce soit dans « Je pars » en version exotique avec Serge Lama ; « On dit » avec Bénabar; « Mississippi River » avec Sanseverino ou « La Soustraction » dans un tango avec Enzo Enzo, les vignettes du chanteur sont débarassées de l’enveloppe surranée qui prévalait dans les années soixante-dix au profit de versions plus dynamiques.
Le cuivré « Ne me parlez pas de couleurs » avec Ycare tout comme « Et vice versa » avec Emmanuel Moire, « Seulement l’amour qui vaille la peine » par Julie Zenatti ou « De l’autre côté de la lune » imprimé par François Morel sont les autres exemples de ces relectures réussies de titres peu connus qui constituent la face cachée de Nicolas Peyrac. (Loïc Picaud – www.music-story.com)

Disponible à la médiathèque:
Et nous voilà! / musique de et paroles de et interprété par Nicolas Peyrac; avec la participation de Bénabar et Emmanuel Moire et Julie Zenatti et Sanseverino et Enzo Enzo et Serge Lama et Ycare et Anaïs et Michaël Furnon. – France : Wagram Music, 2013. – 42mn20s. – Cote: 8.5 PEY

Publicités