Mots-clefs

,

Le titre du troisième album de Cabadzi résonne tel un avertissement. Des angles et des épines dit parfaitement que, chez les Nantais, les aspérités et les piqûres ne sont jamais loin. Cabadzi, c’est ce mélange parfois presque dérangeant d’une musique à forte teneur acoustique, douce et mélancolique, et de paroles crues et tristes. La dissonance n’est jamais loin et la poésie urbaine d’Olivier Garnier et de ses complices aime bien fouiller les zones sombres.cabadzi des angles et des épines
La panoplie de Cabadzi est d’autant plus étendue que le beatboxer Victorien Bitaudeau est là pour alimenter ses compagnons d’une manne pratiquement inépuisable d’instruments  et de bruitages créés par la bouche. C’est lui qui illustre parfaitement Le bruit des portes avec son beat recréant le souffle d’une porte qui bat, avant que la guitare de Jonathan Bauer ne balaye tout sur son passage et n’emmène la chanson vers d’autres bords. Comme Fauve, il est délicat de rattacher vraiment Cabadzi à un univers tant il peut en couvrir avec ses moyens humains démultipliés.
Cent fois joue sur des battements de mains façon flamenco pour une chanson d’une rare intelligence. Bien moins enjoué, Cancre ultime dévoile une noirceur que Cabadzi teinte de bruits d’étranges machines industrielles jaillis de la bouche de Victorien Bitaudeau. Ce n’est pas Messe noire qui réchauffe l’ambiance avec ses paroles teintées d’une bonne dose de pessimisme. Des angles et des épines s’écoute presque en apnée tellement il possède une force d’évocation hors du commun.
Cabadzi, c’est une forme de cirque musical, un Zingaro du rap ou un Fratellini du slam, c’est selon, un groupe effectivement lié via Olivier Garnier à l’univers circassien. Son originalité et sa détermination en font un groupe à part, capable de sortir un disque aussi dangereusement tranchant que Des angles et des épines. (François Alvarez – music-story.com)


Disponible à la médiathèque:
Des angles et des épines / musique de et paroles de et interprété par Cabadzi. – édition maison. – Autoproduit, 2014. – 44mn50s ; boîte + 22 cartes. Cote: 1.5 CAB

Publicités