Mots-clefs

,

La soixantaine épanouie et une popularité toute neuve en bandoulière via son rôle de juré dans The Voice la plus belle voix, Louis Bertignac est tout heureux de sortir son cinquième album studio en solo. Certes moins reconnu que son ancien compère Jean-Louis Aubert, le sympathique « Loulou » n’en reste pas moins l’un des plus éminents guitaristes de rock hexagonaux.bertignac-cover-suis-moi1
Suis-Moi fait forcément la part belle à l’instrument roi du rock à travers pas moins de dix-huit chansons, Louis Bertignac commettant au passage un petit péché de gourmandise. Le disque est effectivement un peu longuet, toutes les chansons n’étant pas de valeur égale. Il s’agit plutôt d’un journal intime où Louis Bertignac a couché ses différentes humeurs, qu’il restitue telles quelles.
Ainsi, le manifeste Suis-moi, exprime son envie intacte de reprendre la vie cahotante des tournées. Mes Icônes possède cette fierté quasi-adolescente de se déclarer à jamais épris du rock. Il faut également se réjouir du riff de blues rock poisseux de Bientôt les clones et de toutes les parties de guitare d’un disque irréprochable à ce niveau. Tout à son bonheur, Louis Bertignac a seulement oublié de filtrer des chansons comme Qui a vu ma guitare?, en dérivation peu appétissante de Chuck Berry.
Formidable guitariste, Louis Bertignac livre comme à son habitude un disque qui se partage entre son inspiration rock naturelle et un univers de chanson française qu’il a appris à apprivoiser. Il est certain qu’avec Suis-moi, personne n’a envie de perdre sa trace, même si ses nouveaux fans issus du célèbre télé-crochet risquent d’être un peu surpris par la tonalité de certains titres. (François Alvarez – music-story.com)

Disponible à la médiathèque:
Suis-moi / musique de et interprété par Louis Bertignac; paroles de Dominique Simonnet. – France : Polydor, 2014. – 44mn04s. Cote: 2.1 BER

Publicités