Mots-clés

,

A l’heure du troisième album et après deux franches réussites, l’histoire d’Archimède ressemble à celle de l’éternel Petit Poucet du rock hexagonal, dont les mélodies fraîches et la bonne humeur contagieuse taillées pour les radios et les étés sans fin n’ont pas reçu en retour le succès qu’elles méritent. Le groupe mené par les frères Frédéric et Nicolas Boisnard, qui sont d’ailleurs les seuls à apparaître en couverture, n’a pas pour moindre qualité de faire sonner le rock à guitares dans l’idiome local, ce qui relève de l’exploit au moment où chaque embryon hexagonal se rêve en Phoenix qu’il n’est pas et ne sera jamais.archimede arcadie
Handicap ou non, toujours est-il que l’inspiration est au rendez-vous d’Arcadie comme elle le fut sur Archimède et Trafalgar. La faute à une énergie binaire débordante sur « Alllons enfants », subtilement enchaîné à « Julia », ode à la nouvelle paternité sous couvert de chanson d’amour (« J’ai passé ma vie à t’attendre/Tu répands tes couleurs sur mon avenir »). Aux manettes, le trio A.L.B.E.R.T constitué de Vincent Taurelle, Ludovic Bruni et Vincent Taeger offre un écrin resplendissant d’écho aux ritournelles pleines d’entrain de « L’amour à perpète », « Ca Fly Away » (fustigeant justement les aspirants anglophones en carton) ou « Oh viens ma chérie ». Sous sa férule, Archimède n’hésite pas à quitter le pré carré rock pour la ballade ensoleillée de « Toi qui peines au bureau » ou le folk orchestral de « Dis-le nous ».
Tel un Oasis qui aurait oublié d’être vulgaire, le tandem qui préfère l’écriture à la pose hooligan soigne ses textes (« Au marché des Amandiers », « Les Winners et les branques ») et gagne en maturité ce qu’il perd en humour ou en force de frappe. La diversité des thèmes évoqués avec pudeur, du gay introverti aux diatribes anti-capital en passant par les évocations intimes, démontrent qu’Archimède ne néglige rien et tend à peaufiner sa pop, tour à tour enjouée, réaliste ou mélancolique. (Loïc Picaud – music-story.com)


Disponible à la médiathèque:
Arcadie / musique de et paroles de et interprété par Archimède. – France: Sony BMG music entertaimnent, 2014. – Cote: 2.1 ARC

Publicités