Mots-clefs

,

Trois ans et des poussières (d’étoile) après Courchevel, Florent Marchet fait un grand bond dans l’espace avec son quatrième album Bambi Galaxy, qui en profite pour projeter le chanteur autoproduit dans la ligne de mire des médias généralistes.
S’autorisant une plongée dans l’univers des musiques électroniques, Florent Marchet propulse sa plume dans une autre dimension avec une sélection de douze chansons galactiques au long desquelles la guitare acoustique lutte pour se faire une place aux côtés des synthétiseurs et des choeurs célestes. Exit le folk rock de Gargilesse et le chanteur rétro à moustache et débardeur jacquard de Benjamin.florent-marchet-bambi-galaxy-L-JbuIwv
Ce parti-pris musical pleinement maîtrisé, comme si l’auteur de Roissy semblait familier des révolutions technologiques, s’exprime dès les deux premières minutes de l’avertissement Alpha Centauri, voyage instrumental vers son nouvel espace sonore. Prouvant une nouvelle fois qu’en dehors d’être un observateur aiguisé, il est un mélodiste aguerri, le frêle outsider aligne une suite de refrains inoxydables avec Reste avec moi, Que font les anges? et Où étais-tu?. Autant de questions dévoilant son penchant pour l’introspection, l’auto-analyse et une certaine désillusion envers le monde qui l’entoure. Toute futuriste qu’elle soit, l’odyssée spatiale n’en demeure pas moins existentielle.
Space Opera à hauteur d’homme, Bambi Galaxy remue et interroge sur l’avenir d’une planète livrée à tous les excès. Parti des étoiles plein les yeux à Shangaï, où il a trouvé le titre elliptique de l’album, Florent Marchet est revenu de loin sur ce modèle de société. À une face ensoleillée et pleine d’espoir succède le désenchantement de 647, La Dernière seconde ou de Devant l’espace. Après le blog intersidéral d’Apollo 21 sur un rythme funky, le naturel revient au galop dans Ma particule élémentaire, sur fond de folk spatial, achevant ce drôle de voyage. (Loïc Picaud – music-story.com)


Disponible à la médiathèque:
Bamby Galaxy / musique de et paroles de et interprété par Florent Marchet. – France : Pias, 2013. – 48mn34s. – Cote: 4.5 MAR

Publicités