Mots-clés

,

romain lateltin pas de chichiPas une once d’agressivité sur le nouvel album de Romain Lateltin qui se termine decrescendo sur des instrumentaux apaisants qui pourraient être remboursés par la sécurité sociale. Les trois premiers albums de Romain se déroulaient suivant un fil conducteur. Ici encore on peut trouver une cohérence identique sur ce dernier. C’est le disque d’un rêveur, entre légèreté et naïveté, sur une enfance sublimée. Quelques questions sur le ressenti d’un décalage, des interrogations pas si anodines que ça sur le pouvoir de l’argent, le regard des autres, la norme, les valeurs. Musicalement, tout est léger, virevoltant, de bon goût. A la palette musicale du groupe classique (basse, batterie, guitares, claviers), Romain a préféré la touche acoustique artisanale. Pour sonner plus proche, plus chaud, en variant les textures (mandole, trompette, etc) en parsemant les chansons de petites virgules qui titillent l’oreille de ci de là. On sent, pour paraphraser Romain, que ce disque a été fait avec le souci du travail bien fait, en duo avec Christian Morfin qui joue et réalise ce disque. On lui doit la production transparente de ce Pas de chichi entre nous qui a la qualité de se faire oublier, de laisser la place aux chansons. Un bel album à l’humeur positive qui vous fera sûrement du bien dans ces temps à la conjoncture et au moral congestionnés. (musiciens.biz)

Disponible à la médiathèque:
Pas de chichi entre nous / musique de et paroles de et interprété par Romain Lateltin ; paroles de Fred Gayot. – Amstar Prod, 2014. – 36mn18s. – Cote: 8.5 LAT

Publicités