Mots-clefs

,

Il n’y a pas que les mots qui sont précieux chez Vison. Leur musique pop punk aussi. Résultat, le premier album du duo s’impose avec fureur et élégance et pourrait même héberger deux ou trois hits potentiels. Vison-pochette
Le format pop des chansons de Vison ne nuit pas à l’énergie rock et post punk des Mots précieux. Et c’est là l’étrange alchimie de cet album : marier l’utile et l’agréable, le surréalisme et cette irrésistible impression que quelque chose de nouveau se passe. Enfin ! Il faut dire que Cécile Jarsaillon (chant, guitare, basse) et Jean-Benoît Nison (batterie, claviers, basse) parcourent les routes de France depuis un bail. Plasticienne et guitariste des Suprêmes Dindes pendant 15 ans, Cécile Jarsaillon ne se cache plus sous son nom d’emprunt (Jacqueline Bonjon) et assume désormais sa liberté de ton et de création en compagnie du chanteur de Violon Profond, Jean-Benoît Nison. En faisant cause commune au sein de Vison ces deux là semblent avoir trouvé la solution à notre désintérêt chronique pour la musique pop. Tout simplement parce qu’avec Vison, il s’agit d’un peu plus que cela. Leur univers abrasif sait se faire trash et câlin, s’embarquer dans des pulsations noisy pour, quelques titres plus loin, sortir une descente de claviers qu‘Asia n’aurait pas renié au cœur des années 80. Ecoutez Le rock qui réunit tout ou presque de cette palette d’ambiances. (www.rockmadeinfrance.com)

Disponible à la médiathèque:
Les mots précieux / musique de et interprété par Vison ; paroles de Cécile Jarsaillon. – Autoproduit, 2013.  – 53mn15s. – Cote: 2.1 VIS

Publicités