Mots-clefs

L’amour est multiple, l’amour est la seule raison valable de vivre, l’amour est l’inspiration majeure des poètes et des chanteurs. On pourrait continuer longtemps ainsi à énumérer les raisons qui ont poussé Cyril Mokaiesh a consacrer son deuxième album à l’amour avec plein de grands A. Le titre, L’amour qui s’invente est du reste parfaitement choisi et souligne que l’alchimie entre plusieurs personnes est par nature en constantes ébullitions.mokaiesh l'amour
Autant à l’aise pour décrire le tourment amoureux que la fougue révolutionnaire sur le précédent Du rouge et des passions, Cyril Mokaiesh s’impose comme une valeur vraiment montante de la chanson française qu’elle soit nouvelle ou simplement actuelle. Aveuglé par la montée des sentiments et des désirs, Cyril Mokaiesh beugle amour et douleur sur Buenos Aires, crie et appelle ce Toi qu’il n’a pas encore rencontré, se souviens que la cruelle nostalgie fait aussi revivre des hier qui chantaient avec T’étais belle.
Cyril Mokaiesh s’invente un panorama amoureux que ses racines rock rendent souvent tendu (Change et son intro comme un coeur sourd qui bât) ou fait vibrer les banalités du quotidien d’un écho presque surnaturel (La nuit). Il n’a a pas que l’amour que Cyril Mokaiesh invente, il invente aussi son langage musical en s’affranchissant pas à pas des références (Léo Ferré, Alain Bashung, Miossec) pour devenir lui aussi une voix capable de marquer son temps.
L’amour qui s’invente s’écoute aussi avec cette fièvre que l’on a après avoir fait une découverte. Une belle découverte comme ce Cyril Mokaiesh dont il est si facile de s’éprendre. (François Alvarez – www.music-story.com)

 Disponible à la Médiathèque:
L’amour qui s’invente / paroles de et musique de et interprété par Cyril Mokaiesh. – France: Mercury, 2014. – 44mn56s. – Cote: 2.3 MOK

Publicités