Le prix Médicis 2010 a été attribué, mercredi 3 novembre, à Maylis de Kerangal pour son roman Naissance d’un pont (Verticales), au 1er tour de scrutin par 6 voix contre 1 à Geneviève Brisac (Une année avec mon père, L’Olivier).

Le roman dont l’action se déroule dans les années 2000 dans la ville imaginaire de Coca, en Californie, décrit la construction d’un monumental pont suspendu décidée par le maire John Johnson, dit “Le boa”, pour faire de sa cité une mégalopole moderne, en suivant différents acteurs du projet dont Georges Diderot, le chef du chantier.

Maylis de Kerangal, qui a longtemps travaillé avec Pierre Marchand aux Guides Gallimard, puis chez Gallimard Jeunesse, a été éditrice pour les éditions du Baron perché.

Le Médicis étranger revient à David Vann pour Sukkwan Island (Gallmeister).

Le Médicis essai a été attribué à Michel Pastoureau pour Les couleurs de nos souvenirs (Seuil).

Publicités