Le Jury du Prix des cinq continents de la Francophonie, réuni le 27 septembre au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à Paris, a désigné la Roumaine Liliana Lazar comme lauréate 2010 pour son premier roman Terre des affranchis (Éd. Gaia, Paris, 2009), considéré par le jury comme «un conte cruel, politique et métaphysique où, dans la lutte entre le bien et le mal, devant la brutalité des faits, il n’y a pas de rédemption». Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie remettra ce Prix le vendredi 22 octobre à Montreux (Suisse), en marge du XIIIe Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la  Francophonie.

Liliana Lazar est née en 1972 en Roumanie et Terre des affranchis est son premier roman. L’action se situe en 1955 au sud de la Roumanie d’avant et après Ceausescu où la famille Luca vit recluse à la lisière du village de Slobozia. Le fils Victor commet un crime et va devoir vivre caché de longues années. Son besoin de rédemption l’amènera à accepter une mission secrète: être copiste afin de sauver les écrits des saints, interdits sous le régime communiste.

Publicités