Prisca – Tas de feraille

Mots-clefs

,

prisca tas ferailleQuelque part entre rock déglingué et java gouailleuse, Prisca a construit en une dizaine d’années un univers très singulier.
Un sérieux bazar où se tissent rythmiques enfiévrées et mélodies entêtantes, et où se glissent des bulles intimistes remplies de poésie d’une profonde humanité. Emportés par le jeu espiègle de la clarinette et de l’accordéon, y résonnent les échos lointains des traditions slaves ou klezmer, mais aussi ceux, plus près de nous, d’une tradition de chanson très française, façon Ferrat (avec une reprise de Potemkine), ou Ferré/Noir Désir (dans la longue et puissante litanie slamée La guerre)…
Composé de 6 musiciens, le groupe Prisca est né à Toulouse autour du chanteur berbéro-gascon Mahfoud Bettayeb et de son timbre de voix sablonneux. Voilà 400 concerts qu’il exprime sa générosité, son enthousiasme et son énergie scénique, en salle comme en festival (Bijou, Bikini, Cabaret Sauvage, Francofolies, Alors chante, Wazemmes l’accordéon, Nuits de nacre, Convivencia, Musicalarue…), ou lors de ses tournées à l’étranger (Ukraine, Roumanie, Hongrie, Afrique de l’Ouest…). En 2015, il reprend la route pour accompagner la sortie de son 4e album Tas de ferraille. (http://priscalegroupe.com/)

Disponible à la médiathèque:
Tas de feraille / musique de et paroles de et interprété par Prisca. – Lille : Booster Label, 2014. – Cote: 2.1 PRI

Stéphanie Thazar – Sangita

Mots-clefs

, ,

stéphanie thazar sangitaLa musique de Stéphanie est à l’image de ses origines réunionnaises: résolument métissée et universelle. Depuis le «Prix Sacem 2010, meilleur espoir», pour son premier album, sa musique et sa voix n’ont cessé d’évoluer au rythme de ses voyages, de ses rencontres et de son exploration du monde
Après un deuxième album « You Say » (2012), Stéphanie Thazar présente « Sangita, Guerrièr’ l’Amour« , un album qui mélange la soul au maloya, la pop music et le rock à la guitare flamenco. « Sangita » est né de voyages et tournées en Inde, en Afrique du Sud, à Hong-Kong, en Espagne, et au Japon. Le tout inspiré par La Réunion et son mélange unique. « Sangita » est inspiré de scènes qui ont marqué le parcours de Stéphanie, comme les premières parties de Grégoire ou Christophe Maé. « Sangita » est surtout le résultat d’une complicité exceptionnelle avec l’artiste Sskyron. C’est un univers chaleureux, rouge et soyeux, avec une voix puissante et sensible à la fois (infoconcert.com)

A écouter sur Culturethèque:
Sangita / musique de et paroles de et interprété par Stéphanie Thazar; musique de Sskyron. – 2015, Association Jeux Et Musiques De L’est. – Lien

Atelier de crescut MIC: galerie foto

Mots-clefs

,

Cele mai frumoase carti din Romania, Asociaţia Da’DeCe și Institutul Francez din București au organizat astazi un atelier jucăuș și relaxat, de început de vacanță, în expoziția Cele Mai Frumoase Cărți din România, Selecția 2016.

Împreună cu Laura Grűnberg, specialistă în combaterea crescutului excesiv la oameni (www.vestidesprepovesti.ro) şi Iulia Iordan, specialistă în ierburi şi căsuţe tămăduitoare, (www.iuliaiordan.ro) copiii au citit, s-au jucat şi si-au pus pune minţile şi sufletele la lucru pentru a găsi soluţii de dat în mintea copiilor.

A crește prea mare (nu în înălțime!) poate fi extrem de periculos pentru omenire. Se pare că în jurul nostru tot mai mulți oameni cresc peste măsură: sunt morocănoși, plictisiți, preocupați mai mult de a avea decât de a fi, se îmbracă fără sare și piper, nu se mai țin de mână pe stradă, au uitat să danseze, să privească cerul, să miroasă o plantă sau să îşi dorească o căsuţă în copac. Haideți să găsim împreună soluții pentru ca micuții să nu crească prea mari iar cei deja mari să redevină copii.

Evenimentul a avut loc in cadrul proiectului cultural confinațat de AFCN.